Stylo plume Graf von Faber-Castell Édition Limitée Héritage ALEXANDER

Édition Limitée à 1898 pièces

Marque 
Graf Von Faber-Castell
Type de stylo 
Plume
Style de plume 
Or 18 carats
Description
Partager
1 480,00 €
Options de gravure
* Le coût de la gravure est de 15€ par produit gravé. Vous avez une demande particulière concernant la gravure (nombre de caractères, caractères spéciaux, marquage logo, reproduction fichier... etc.). N'hésitez pas à nous contacter
PAIEMENT SÉCURISÉ
EXPÉDITION SOUS 24H
FRAIS DE PORT OFFERTS À PARTIR DE 55€
Description 

Les années 1900 font partie des époques les plus passionnantes d’Europe. Multiplicité des innovations et puissance de la tradition, émergence de l’entrepreneuriat et splendeur de l’aristocratie, Art nouveau et premiers pas du design moderne : des univers variés s’y côtoient. C’est à cette époque que Lothar von Faber parvient, dans sa fabrique de crayons graphite implantée près de Nuremberg, à produire les tous premiers instruments d’écriture de marque et à fonder la renommée mondiale de son entreprise. Lorsque le temps est venu de prendre une décision pour assurer sa succession, son choix porte finalement sur sa petite-fille, la baronne Ottilie von Faber. Héritière unique de cette grande entreprise de crayons graphite, Ottilie fait la rencontre du comte Alexander zu Castell-Ru?denhausen, issu de l’une des plus anciennes familles comtales allemandes. Les premières traces documentaires mentionnant la lignée des « Castell » remontent en effet à 1057, et l’excellente réputation de ce nom s’est maintenue jusqu’à aujourd’hui. La maison « Castell » détient aujourd’hui la plus ancienne banque privée de Bavière ainsi que l’un des plus anciens domaines viticoles allemands. La baronne Ottilie von Faber et le comte Alexander zu Castell-Ru?denhausen se marient en 1898. Une disposition testamentaire de Lothar von Faber stipule que le nom « Faber » devra être conservé pour toujours par l’entreprise. C’est ainsi que le mariage donne également naissance à la nouvelle lignée « von Faber-Castell ». La direction d’une grande entreprise, qui plus est lorsqu’on est encore très jeune, constitue une situation tout à fait exceptionnelle pour une femme dans la société de l’époque. De belle allure et dotée d’un fort caractère, Ottilie relève pourtant ce défi avec brio et apporte, de par son mariage, un nouvel éclat à la famille et à l’entreprise. Le choix de Lothar von Faber se révèle heureux et véritablement porteur d’avenir au regard de l’évolution affichée par l’entreprise aux 20ème et 21ème siècles. Pour Alexander, le mariage signe également l’engagement dans un domaine où il a encore tout à découvrir. De fait, maître de cavalerie du 6ème régiment de chevaux-légers de la cavalerie bavaroise, noble nullement préparé au métier de marchand, rien ne semble le prédisposer favorablement à jouer quelque rôle que ce soit dans la production de crayons graphite. Il apporte toutefois rapidement la preuve de sa capacité à diriger l’entreprise mondiale implantée à Stein, et opère au service de celle-ci avec loyauté et engagement. Le lancement, en 1905, du crayon graphite Castell 9000, dont la couleur verte est choisie d’après celle de son régiment, constitue pour lui une grande réussite. Ce crayon, qui se distingue par une nouvelle qualité et une résistance – maintenues aujourd’hui –, est un véritable classique dont s’est inspiré le corps en métal finement guilloché et laqué de vert du stylo plume « Limited Edition Alexander ». Parfaite expression d’un mariage prestigieux, le couple adopte un style de vie luxurieux. La famille comtale fait réaménager et agrandir le château. Le caractère précieux des matériaux et la distinction de la conception d’ensemble impressionneront durablement. De grands créateurs et d’importants artisans d’art sont engagés, au nombre desquels compte Bruno Paul, qui dessine les pièces représentatives jusque dans leurs moindres détails. Réunissant tout à la fois les qualités d’artiste, de designer et d’architecte, il parvient comme nul autre à allier l’élégance à la modernité. L’un de ses élèves les plus célèbres sera Mies van der Rohe. Aujourd’hui encore, Karl Lagerfeld ne tarit pas d’éloges pour Bruno Paul. Dans le château, Bruno Paul conçoit le bureau-fumoir et le salon des dames, pour lesquels il dessine des pièces d’ameublement fonctionnelles fabriquées dans des matériaux précieux et présentant des lignes d’une incroyable élégance. Le bureau-fumoir est utilisé comme cabinet de travail par Alexander. De l’embrasure de ses fenêtres, son regard porte sur la vaste étendue des usines de production. Avec la disposition de ses sièges revêtus de cuir et son bureau de caractère, cette pièce donne à voir l’un des aménagements les plus impressionnants du château. Avec son magnifique mobilier, le salon des dames n’a rien à lui envier. Orné de somptueux éléments de marqueterie, le bureau d’Ottilie y tient une place tout à fait particulière. Des chaises revêtues de tissu à motifs filigranes mettent en scène sa couleur préférée : le violet. Aux moindres mouvements ou variations de lumière, certains segments des motifs étincellent au beau milieu d’ombrages aux effets des plus raffinés. Ce jeu de couleurs et de motifs scintille également de manière subtile sur le corps du styloplume « Limited Edition Ottilie ». Les deux pièces traduisent parfaitement ce qui caractérisait les personnalités d’Ottilie et d’Alexander von Faber-Castell. Leurs couleurs, les motifs qui les ornent et l’exécution exigeante des artisans d’art qui y travaillèrent ont inspiré les stylos-plume de notre collection « Limited Edition Heritage ». Les éléments en métal sont en argent massif. Le poinçon se retrouve sur le disque de préhension, l’embout et le capuchon. L’extrémité supérieure du capuchon élégamment cannelé est ornée d’une double bague caractéristique de nos instruments d’écriture en argent massif ainsi que d’une gravure où s’entrelacent les initiales A, O, F et C dans un travail filigrané de qualité artisanale. La mention « Handmade in Germany » est gravée sur l’anneau. La plume en or bicolore 18 carats a été testée à la main. Sur l’embout sont gravés le nom de la collection « Limited Edition Heritage » ainsi que la limitation « 1898 », qui correspond à l’année du mariage d’Ottilie et d’Alexander.